Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

L'été météorologique 2015, exceptionnellement chaud, ensoleillé et sec, et qui a pris fin le 31 août, a connu des températures de 2 à 2,5 degrés Celsius plus élevées que la normale. Il reste néanmoins derrière la même période de juin à août 2003, dit mardi MeteoNews.

La température la plus haute entre juin et août a été enregistrée à Genève le 7 juillet, avec 39,7 degrés Celsius. Si elle est la plus importante depuis des années, elle reste derrière le record de 41,5 degrés, relevé le 11 août 2003 à Grono, dans les Grisons, précise l'agence de météorologie dans un communiqué.

Le tableau est tout aussi éloquent en heures d'ensoleillement et en déficit de précipitations.

ATS