Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Malgré un environnement économique difficile et la vigueur du franc, Bobst a vu son chiffre d'affaires demeurer quasiment stable l'an passé. Comme attendu, les ventes du fabricant vaudois de machines d'emballage se sont inscrites à 1,27 milliard de francs, en léger repli de 0,8%.

L'impact des variations des cours de change sur le chiffre d'affaires s'est monté à 119 millions de francs, écrit mardi le groupe établi à Prilly et qui doit finaliser cette année le regroupement de ses sites lausannois à Mex. L'accroissement des volumes a contribué aux ventes à hauteur de 76 millions et les changements dans le périmètre de consolidation pour 33 millions.

Dans le domaine des machines alimentées par bobines, le chiffre d'affaires a progressé de 2,1% au regard de 2010, à 310 millions de francs. Ce secteur a représenté 24,4% du total. Avec une part à l'ensemble des ventes de 47,9%, celui des systèmes approvisionnés par feuilles a lui pratiquement stagné à 609 millions (+0,1%).

Montée en puissance de l'Asie

En revanche, le secteur des services et des pièces détachées a vu son chiffre d'affaires se contracter de 5,1% à 345 millions de francs. Affichant des volumes en hausse, cette activité a particulièrement souffert de l'appréciation du franc.

La répartition géographique des ventes illustre quant à elle la montée en puissance de la région Asie & Océanie, laquelle a généré 20,9% du chiffre d'affaires l'an passé, contre 19,4% en 2010. La contribution de l'Europe s'est inscrite à 47,3% (48,3% en 2010) et celle des Amériques à 28,3% (29,1%).

Bobst a observé un bon développement de ses affaires en Europe dans le domaine des équipements et solutions pour l'impression et la transformation d'emballages souples. Côté rentabilité, le groupe vaudois, qui détaillera sa performance 2011 le 28 mars prochain, escompte un bénéfice net "proche de l'équilibre".

ATS