Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Comme l'an dernier, le président français Emmanuel Macron (D) a fermé les yeux quelques secondes en signe de recueillement.

KEYSTONE/EPA POOL/ETIENNE LAURENT / POOL

(sda-ats)

Un an après son arrivée au pouvoir, Emmanuel Macron a présidé mardi sur l'avenue des Champs-Elysées à Paris les cérémonies du 8 Mai. Les célébrations marquent le 73e anniversaire de la victoire alliée sur l'Allemagne nazie en 1945.

Emmanuel Macron, chef des Armées, est allé déposer une gerbe au pied de la statue du général de Gaulle avant de remonter les Champs-Elysées en voiture, entouré par les chevaux de la Garde républicaine. Sous l'arc de Triomphe, il a ravivé la flamme de la tombe du Soldat inconnu.

Comme l'an dernier, le président a fermé les yeux quelques secondes en signe de recueillement, tandis que le choeur de l'Armée française entonnait La Marseillaise puis le Chant des partisans, hymne de la Résistance. Seuls sept compagnons de la Libération sont encore en vie en ce printemps 2018.

Le chef d'état-major des armées François Lecointre, le Premier ministre Edouard Philippe, la ministre des Armées Florence Parly et la secrétaire d'Etat Geneviève Darrieussecq étaient présents, de même que l'ancien président Nicolas Sarkozy (2007-2012), les présidents des Assemblées François de Rugy et Gérard Larcher, et la maire de Paris Anne Hidalgo. A l'inverse, son prédécesseur François Hollande était aux abonnés absents.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS