Toute l'actu en bref

Emmanuel Macron a dénoncé "le projet de repli, du protectionnisme, de l'isolationnisme, du nationalisme" du Front national.

KEYSTONE/AP/CHRISTOPHE ENA

(sda-ats)

Emmanuel Macron a promis lundi de "refonder" la France "face aux injures et à l'obscénité" du Front national (FN). Il a également promis de "rassembler largement" le pays s'il est élu à la présidence de la République.

"Avec sa grossièreté bien connue", Marine Le Pen "a parfaitement résumé la situation" à la mi-journée en disant "c'est En marche ou crève", a lancé M. Macron devant plusieurs milliers de personnes réunies à La Villette, à Paris. "Elle a raison: En marche, c'est nous!", a-t-il dit, laissant entendre que "crève", c'est l'extrême droite.

Alors que le nom de Mme Le Pen était hué par des militants, le candidat centriste a demandé: "Ne la sifflez pas, faites voter, faites la perdre."

Le FN, parti de l'"Anti-France"

"Ce qui nous est proposé par la candidate du FN, c'est le reniement du contrat qui nous unit, c'est un aller sans retour. A la minute où nous aurons quitté l'Union européenne, quitté l'euro, dévalué notre monnaie, nous n'en sortirons pas indemnes (...) Le FN, c'est le parti de l'anti-France", a-t-il accusé, alors que ses partisans scandaient "On n'en veut pas!"

"Le projet de Mme Le Pen et du FN, c'est un projet de repli, du protectionnisme, de l'isolationnisme, du nationalisme. Celui-ci conduit à une chose: guerre économique, misère et guerre tout court", a insisté le candidat d'En Marche!

"Un cocu dans l'histoire"

"Je pourrais continuer ainsi longtemps, vous expliquer que l'augmentation du Smic, la retraite à 60 ans, c'est un mensonge parce qu'ils ne le financent pas. Jamais, ils n'expliquent comment ils le paieront. Soit ils augmenteront vos impôts, soit ils augmenteront votre dette... Mais il y aura un cocu dans l'histoire, parce qu'ils mentent!" a déclaré M. Macron.

Saluant les responsables politiques de gauche, du centre et de droite présents dans la salle, M. Macron a promis que "l'avenir, (il) le construira avec eux tous, en fidélité avec la promesse initiale, celle du renouvellement, mais aussi en étant conscient des circonstances de cette élection et en rassemblant largement".

ATS

 Toute l'actu en bref