Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

La tempête tropicale Irina a fait au moins 65 morts à Madagascar. La plupart des victimes sont issues d'un même district, Ifanadiana, situé dans le sud-est de l'île, ont annoncé lundi soir les autorités du bureau national des catastrophes naturelles (BNGRC).

Selon la même source, Irina, qualifiée de "tempête tropicale modérée" par les autorités malgaches, a fait également un blessé, trois disparus et 73'490 sinistrés. C'est le deuxième tempête meurtrière de la saison, Giovanna ayant fait 35 morts, 284 blessés et près de 250'000 sinistrés.

Mozambique

Au Mozambique, Irina a tué au moins une personne durant le week-end sur le passage d"Irina, une personne âgée "tuée dans la province de Gaza, au sud du pays, par un arbre qui s'est abattu sur le toit d'une maison", a précisé Rita Almeida, porte-parole de l'agence nationale mozambicaine des catastrophes.

La tempête a poursuivi sa course vers le sud le long de la côte sud-africaine, a précisé un porte-parole du gouvernement, Vernon Mchunu. Dans la ville sud-africaine de Durban, les plages ont été interdites, les vagues ont atteint trois mètres de haut, et tous les bateaux ont reçu ordre de rester au port.

Des victimes tous les ans

La tempête, qui sévit au large des côtes, devrait atteindre les régions côtières tôt jeudi matin selon des météorologues. La dernière grosse tempête tropicale à avoir frappé l'Afrique du sud remonte à janvier 1984, lorsque le cyclone Domoina avait tué 214 personnes et fait plus d'un milliards de rands de dégâts (120 millions de francs).

A Madagascar, la saison cyclonique dure de novembre à février et fait des victimes tous les ans. Les bilans mettent en général du temps à partenir aux autorités, en raison de communications rendues difficiles.

ATS