Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

L'arbre-symbole, offert par le président français Emmanuel Macron à son homologue américain Donald Trump et planté par leurs soins dans les jardins de la Maison Blanche, est en quarantaine (archives).

KEYSTONE/EPA/SHAWN THEW

(sda-ats)

La photo de Donald Trump et Emmanuel Macron, pelles dorées en main, pour planter un arbre français à la Maison Blanche a fait le tour du monde. Quelques jours plus tard, stupeur: le chêne n'était plus là.

A l'issue d'intenses spéculations, c'est la France qui a donné l'explication: l'arbre, symbole de l'amitié franco-américaine, a été placé en quarantaine. "C'est obligatoire pour tout organisme vivant importé aux Etats-Unis", a expliqué dimanche sur Twitter Gérard Araud, ambassadeur de France aux Etats-Unis. "Il sera replanté après".

Dans la mesure où il avait déjà été planté, la quarantaine n'est-elle pas intervenue trop tard ? s'est interrogé un lecteur attentif. Non, les racines avaient été "soigneusement isolées" dans un plastique de protection, a aussitôt précisé le diplomate français, grand adepte de Twitter.

Il y a une semaine, au début de sa visite d'Etat à Washington, le président français avait rejoint le président américain sur les pelouses de la Maison Blanche pour jeter, sous l'oeil de leurs épouses, une poignée de terre sur les racines d'un jeune chêne.

La plantation était chargée en symboles: la jeune pousse venait d'une forêt du nord de la France où périrent plus de 2000 Marines américains pendant la Grande Guerre.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS