Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

La lauréate du prix Nobel de la paix Malala Yousafzai fêtait dimanche son dix-huitième anniversaire avec de jeunes réfugiées syriennes au Liban. Elle a accusé les dirigeants mondiaux d'abandonner à leur sort les enfants syriens.

La jeune Pakistanaise, grièvement blessée en 2012 par des talibans, a inauguré une école destinée aux filles vivant dans les camps de réfugiés syriens informels installés dans la vallée de la Bekaa (est du Liban). Cette école baptisée "Malala Yousafzai All-Girls" accueillera plus de 200 Syriennes âgées de 14 à 18 ans.

"Je suis honorée de célébrer mon dix-huitième anniversaire avec des jeunes filles syriennes courageuses et inspirantes", a déclaré Malala dans un communiqué diffusé au Royaume-Uni. "En ce jour, j'adresse un message aux dirigeants de ce pays (la Syrie), de cette région et du monde : vous abandonnez le peuple syrien, en particulier les enfants de Syrie", a-t-elle accusé. "C'est une véritable tragédie, la pire crise de réfugiés dans le monde depuis des décennies."

Malala, qui habite à Birmingham (centre de l'Angleterre) avec sa famille depuis 2012, a été récompensée par le prix Nobel de la paix en 2014 et est devenue une icône du combat pour l'éducation des filles.

ATS