Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Genève - La pluie et la bise qui ont balayé Genève n'ont pas eu raison de l'enthousiasme de près de 200'000 personnes pour la Fête de la musique. Ces conditions austères ont fait le tri dans le public: plus de mélomanes et moins de fêtards, selon les organisateurs.
"L'avantage avec ce temps désagréable, c'est qu'il n'y a eu aucune bagarre et aucun blessé pendant ces trois jours", a indiqué à la presse dimanche à l'heure du bilan Patrice Mugny, le chef du département de la culture de la Ville de Genève. Les 15 petits degrés affichés sur le thermomètre ce week-end n'avaient en effet pas de quoi échauffer les esprits.
Les gens qui sont venus étaient donc vraiment là pour écouter de la musique et pas seulement pour boire un verre ou se promener, ont souligné les organisateurs. Le public a ainsi pu découvrir près de 600 concerts sur 32 lieux en ville ainsi que dans huit autres communes. Seuls trois concerts ont dû être annulés sur l'ensemble de la manifestation.
Quelques tentes ont été emportées par le vent, mais il n'y a eu aucun dégât dramatique, se réjouit M.Mugny. Conséquence du mauvais temps, les salles couvertes ont été prises d'assaut. La Victoria Hall a fait salle comble pendant les trois jours, comme en 2009.
La nouvelle scène karaoké à la Place Neuve a aussi connu un vif succès. Surtout auprès des adolescents, relèvent les organisateurs coupant ainsi court aux critiques qui disaient que le karaoké était complètement dépassé.
La précédente édition avait attiré 210'000 personnes.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.








Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS