Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

En raison de la hausse des coûts, le fabricant bernois d'articles de bureau Biella va fermer des sites à l'étranger (archives).

KEYSTONE/GAETAN BALLY

(sda-ats)

Le groupe Biella a vu son bénéfice net dopé par la remontée de l'euro au terme de l'exercice 2017, malgré des ventes en recul. Mais en raison de la hausse des coûts, le fabricant bernois d'articles de bureau va fermer des sites à l'étranger.

Profitant de la remontée de l'euro par rapport au franc, le bénéfice net s'est inscrit à 3,2 millions de francs, après 2,2 millions un an plus tôt, annonce mardi le groupe Biella. A cela s'ajoute un élément fiscal unique favorable.

Le chiffre d'affaires sur l'ensemble de l'exercice a totalisé 130,7 millions de francs, contre 133,3 millions en 2016. La part des ventes à l'étranger s'est légèrement étoffée. Celle du matériel de bureau standard souffre de la concurrence numérique, mais celle des articles personnalisés a décollé en Suisse.

Les mesures de restructuration, démarrées en 2015, et la stricte gestion des coûts portent toutefois leurs fruits. Le résultat opérationnel avant intérêts et impôts (EBIT) s'inscrit à 2,7 millions de francs, contre 3,1 millions l'année précédente.

Sites fermés à l'étranger

Le spécialiste des classeurs à levier et des reliures à anneaux en Europe pâtit cependant du renchérissement des matières premières. Fort de quelque 700 collaborateurs, il signale aussi l'explosion des coûts de logistique et de personnel en Pologne.

Au vu du recul du marché des articles de bureau, de la concurrence aiguisée et du renchérissement des matières premières, le conseil d'administration a arrêté en date du 16 mars de nouvelles mesures de restructuration. Biella annonce la fermeture du site de production à Szydlowiec, en Pologne, et des unités de vente locales à Varsovie ainsi qu'à Hoorn, aux Pays-Bas.

Les activités de marketing pour la Pologne et les Pays-Bas seront désormais pilotées depuis Peitz, en Allemagne, précise le communiqué. Si le résultat 2018 s'en ressentira, ces fermetures ne devraient pas impacter les ventes et vont améliorer la rentabilité des sites principaux de Brügg et de Peitz.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS