Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Au lendemain du coup d'Etat militaire qui a renversé le régime du président malien Amadou Toumani Touré, la rébellion touareg a annoncé vendredi la poursuite de son "offensive". A l'étranger, les appels au retour à l'ordre constitutionnel se sont multipliés en Afrique et dans le monde.

Dans le même temps, le capitaine Amadou Sanogo, chef de la junte qui a pris le pouvoir jeudi, a affirmé que les dirigeants du régime renversé étaient "sains et saufs" et seraient "prochainement remis à la justice malienne pour que le peuple malien sache la vérité". Il n'a donné aucune indication sur le lieu où se trouvait le président Touré.

L'Union africaine (UA) vient de suspendre le Mali de ses rangs au lendemain du putsch. Une mission conjointe de l'UA et de la Communauté économique des Etats d'Afrique de l'Ouest (Cédéao) va se rendre prochainement à Bamako pour appeler les putschistes à rendre le pouvoir, selon l'UA.

La rébellion poursuit son offensive

La rébellion touareg, qui a indirectement provoqué le coup d'Etat de soldats excédés par le manque de moyens, a pour sa part indiqué qu'elle entendait poursuivre "son offensive" dans une zone où sévissent également des groupes islamistes.

Dans un communiqué publié sur son site Internet, le Mouvement national pour la libération de l'Azawad (MNLA) dit vouloir continuer à agir "pour déloger l'armée malienne et son administration de toutes les villes de l'Azawad" (nord), le berceau des Touareg.

Appel de l'UE

L'Union européenne (UE) a elle "fermement" condamné "les tentatives de prise de pouvoir par la force au Mali" et appelé "à la fin immédiate des violences et à la libération des responsables de l'Etat", au "retour d'un gouvernement civil et à la tenue d'élections démocratiques comme prévu".

Plusieurs scrutins étaient programmés en 2012 au Mali, dont une présidentielle et un référendum constitutionnel le 29 avril.

ATS