Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Les islamistes qui occupent le nord du Mali y ont commis de nouvelles amputations. Ces actes surviennent au lendemain du feu vert du Conseil de sécurité de l'ONU au déploiement sous condition d'une force armée internationale, au mieux dès l'automne 2013.

Ces amputations de la main de deux voleurs présumés, vendredi à Gao, ainsi que huit autres amputations promises pour "bientôt", sont interprétées au Mali comme un signal des groupes islamistes armés qu'ils n'ont cure de la menace encore lointaine d'une intervention armée étrangère.

"En application de la charia (loi islamique), nous avons coupé la main de deux personnes vendredi. Huit autres personnes vont bientôt connaître le même sort", a déclaré Moctar Barry, un des chefs du Mouvement pour l'unicité et le jihad en Afrique de l'Ouest (Mujao) qui occupe la ville de Gao. "C'est la loi de Dieu et personne ne peut nous empêcher de l'appliquer", a-t-il ajouté.

Deux habitants de Gao ont confirmé ces amputations. "J'ai vu l'un des deux amputés attaché, on lui a fait une piqûre avant l'amputation. Il a crié. Les deux amputés sont actuellement à l'hôpital, gardés", a expliqué l'un des deux habitants.

"Les islamistes ont affirmé que les amputations vont continuer. Ceux qui ont été amputés ont volé, alors que l'islam interdit le vol", a affirmé de son côté le second habitant.

Laxisme international

Abdou Sidibé, député de Gao, a estimé que ces nouvelles amputations sont la conséquence du "laxisme de la communauté internationale". Ses "hésitations pour une intervention" dans le Nord "encouragent les islamistes à montrer qu'ils sont chez eux et qu'ils n'ont peur de rien", a-t-il affirmé.

Ces actes ont été commis au lendemain de l'adoption jeudi par le Conseil de sécurité de l'ONU d'une résolution autorisant le déploiement, par étapes et sous condition, d'une force internationale pour reconquérir le nord du Mali entièrement occupé depuis six mois par les islamistes armés du Mujao, d'Al-Qaïda au Maghreb islamique (AQMI) et d'Ansar Dine (Défenseurs de l'islam).

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.








Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS