Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Sans représentant au soir des élections de 2011, le Jura bernois avait tout à craindre de la cuvée 2015. Mais Manfred Bühler a gagné son pari, obtenant plus de 93'000 voix. Ce score lui permet de terminer au huitième rang sur neuf élus sur la liste UDC.

La partie francophone du canton avait été constamment représentée à la Chambre du peuple de 1848 à 2011. Il y a quatre ans, pourtant, le sortant UDC Jean-Pierre Graber n'avait pas été réélu. Premier des viennent-ensuite, il a finalement accédé au Conseil national au début de cette année après la démission de Hansruedi Wandfluh.

Le Neuvevillois ayant renoncé à briguer un nouveau mandat, les espoirs du Jura bernois reposaient sur Manfred Bühler, député-maire de Cortébert et ancien candidat au gouvernement cantonal. Si elle a estimé qu'il n'était pas convenable d'accorder le privilège du cumul à une région du canton, l'UDC a cependant réservé les deux premières lignes de sa liste à Manfred Bühler et à la Neuvevilloise Anne-Caroline Graber, la fille de Jean-Pierre Graber.

Dans le district du Jura bernois, les deux candidats ont fait la course en tête avec 8846 respectivement 7866 voix, loin devant Albert Rösti (4259). A l'échelle cantonale, Manfred Bühler a encore creusé l'écart, totalisant 93'353 voix contre 85'787 à sa colistière.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS