Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Plus de 20'000 personnes ont défilé mardi à Copenhague pour demander un "traitement digne des réfugiés" au Danemark. La politique migratoire du royaume est parmi les plus restrictives d'Europe.

Les manifestants, entre 20'000 et 25'000 selon la police, ont convergé dans la soirée devant le palais de Christianborg, siège du Parlement où le gouvernement minoritaire de droite issu des élections de juin ne peut légiférer sans le soutien du Parti populaire danois (DF), une formation anti-immigration.

"Nous souhaitons vivre dans un pays où nous prenons soin les uns des autres", avaient écrit sur leur page Facebook les organisateurs de cette "marche populaire" rassemblant chercheurs, travailleurs sociaux, élus et simples citoyens.

A la lumière de flambeaux, les manifestants ont scandé des slogans réclamant une politique plus tolérante envers les migrants: "Dites-le haut et fort, les réfugiés sont les bienvenus ici".

"Trop, c'est trop", a lancé à la foule la romancière Anne Lise Marstrand-Jørgensen alors que le gouvernement a annoncé lundi un nouveau tour de vis en compliquant la procédure d'acquisition de la nationalité.

"Hongrie nordique"

Le Danemark a reçu près de 15'000 demandeurs d'asile en 2014, presque deux fois plus que l'année précédente. Le pays s'est ainsi classé au cinquième rang de l'Union européenne des demandes d'asile acceptées par rapport à sa population (5,6 millions d'habitants).

Des milliers d'autres sont entrés dans le royaume depuis le début de l'année mais le gouvernement estime qu'il ne peut en recevoir davantage sous peine de mettre en péril sa prospérité économique et son régime de solidarité sociale.

Qualifié de "Hongrie nordique" par le quotidien Politiken, le Danemark n'accorde plus aujourd'hui aux réfugiés que des droits de résidence temporaire. Les conditions du regroupement familial ont été restreintes et les allocations drastiquement réduites pour les nouveaux arrivants.

Les immigrés désirant devenir danois devront dorénavant montrer de meilleures aptitudes à parler la langue et avoir subvenu à leurs besoins pendant quatre ans et demi au cours des cinq années précédant leur demande, contre deux ans et demi actuellement.

Le mois dernier le gouvernement avait acheté des espaces publicitaires dans quatre journaux au Liban pour avertir les candidats à l'émigration qu'il avait durci les conditions d'installation sur son territoire.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS