Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Lisbonne - Des centaines de milliers de fonctionnaires et salariés du privé ont protesté à Lisbonne contre les mesures d'austérité destinées à redresser les finances publiques portugaises. Le gouvernement s'est engagé à ramener son déficit sous les 3% préconisés par Bruxelles en 2013.
Après avoir annoncé en février un premier programme d'austérité basé essentiellement sur une réduction des dépenses, le gouvernement socialiste a présenté en mai de nouvelles mesures dont une hausse généralisée des impôts, la baisse des aides sociales ou encore le gel des embauches des fonctionnaires.
"Basta!", "Stop à la hausse du chômage", "Non à l'austérité" ou encore "Pour une stabilité de l'emploi", pouvait-on lire samedi sur les pancartes et banderoles déployées au milieu de nombreux drapeaux syndicaux. Pendant ce temps, des mégaphones crachaient: "Il faut que ça change!".
"Nous voulons que les mesures exceptionnelles, telles que la hausse de la TVA ou des impôts sur les revenus des ménages, soient associées à un calendrier et qu'elles s'inscrivent dans une stratégie à long terme", a expliqué un syndicaliste.
Les mesures d'austérité doivent permettre d'accélérer l'assainissement des finances publiques face au risque d'une contagion de la crise grecque et à l'explosion des taux d'intérêts de la dette. Le déficit portugais a atteint 9,4% du PIB en 2009.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.








Teaser Longform The citizens' meeting

Teaser Longform The citizens' meeting

1968 en Suisse

ATS