Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Des centaines d'employés du secteur privé ont manifesté samedi à Tunis. Ils ont réclamé une augmentation de salaire alors que des négociations se poursuivent entre le principal syndicat, l'Union générale tunisienne du travail (UGTT), et le patronat (Utica).

"Le respect des intérêts des travailleurs est un droit", ont scandé les manifestants rassemblés devant les locaux de l'UGTT dans le centre de Tunis. Ils brandissaient de grandes affiches où on pouvait lire "Nous réclamons une augmentation respectable" et "les salaires préservent la dignité des travailleurs".

Les négociations sur la majoration des salaires dans le secteur privé ont commencé depuis environ deux mois. Elles n'ont pas abouti jusqu'à ce jour à un accord entre la centrale syndicale et l'Utica.

Ces deux organisations font partie du quartette du "Dialogue national" auquel a été décerné le prix Nobel de la Paix 2015, notamment pour son rôle crucial dans la transition démocratique tunisienne.

La date d'entrée en vigueur de cette augmentation et son taux sont les deux points à résoudre dans les prochaines réunions, a précisé à Belgacem Ayari, secrétaire général adjoint de l'UGTT. "Nous avons avec l'Utica une grande volonté à trouver une solution et conclure un accord à l'amiable", a-t-il ajouté.

Depuis la révolution de 2011 ayant chassé du pouvoir le président Zine El Abidine Ben Ali, les manifestations se sont multipliées en Tunisie alors que l'économie peine à redécoller. Les autorités tunisiennes ont déjà prévenu que la croissance en 2015 ne dépasserait pas 1%.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS