Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Quelque 200 Portugais ont manifesté samedi à Berne contre les coupes budgétaires du Portugal. Ce programme d'économie touche de plein fouet les cours de langue financés par Lisbonne en faveur des enfants de la communauté portugaise, la troisième plus importante en Suisse avec 224'171 ressortissants.

Les manifestants demandent que la Suisse fasse pression sur les autorités portugaises pour le maintien de ces cours. D'autres pays comme l'Italie réfléchissent également à diminuer, voire supprimer les cours de langue et de culture pour les jeunes.

"Situation intenable"

La manifestation a également dénoncé la "situation intenable" pour les 200 employés d'Etat portugais en Suisse. Les employés d'ambassade et des consulats ainsi que les professeurs de langue gagnent environ 40% de moins qu'il y a trois ans. Ils reçoivent des salaires en-dessous du seuil minimum d'existence.

Les participants ont manifesté au centre-ville avec des banderoles, des drapeaux et aux sons de tambours et musiques populaires. Le rassemblement était organisé à l'appel du syndicat Unia et d'un comité pour le maintien des cours de langue, le "Movimento Civico".

Unia a demandé au Département fédéral des affaires étrangères (DFAE) d'intercéder auprès du gouvernement portugais pour qu'il assure à ses employés des salaires permettant de vivre décemment.

ATS