Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Des dizaines de milliers de personnes ont manifesté dans le calme samedi au Nigeria et au Pakistan, protestant contre le film anti-islam produit aux Etats-Unis. Un ministre pakistanais a mis à prix la tête du réalisateur.

Selon un journaliste de l'AFP à Kano, le cortège s'étendait sur plusieurs kilomètres et des manifestants criaient "Mort à l'Amérique, mort à Israël et mort aux ennemis de l'islam". Des forces de sécurité ont dû être déployées autour de la ville.

La protestation était organisée par le Mouvement islamique du Nigeria, un groupe pro-iranien chiite, actif au Nigeria, pays le plus peuplé d'Afrique, depuis la fin des années 1970. "Nous sommes ici aujourd'hui pour exprimer notre colère et notre désapprobation contre ce film blasphématoire", a déclaré Mohammed Turi, un des dirigeants de la manifestation.

Des milliers de personnes ont également manifesté samedi au Pakistan, mais dans le calme cette fois au lendemain de mouvements de protestation qui ont fait 21 morts selon un nouveau bilan. La tension reste toutefois vive dans le pays: un ministre pakistanais a promis une prime de 100'000 dollars à qui tuera le réalisateur du film islamophobe.

Rassemblement interdit en France

Des manifestations étaient également prévues en Europe, mais en France la présence d'importants dispositifs policiers dans les grandes villes a tué dans l'oeuf toute velléité à manifester contre le film islamophobe et les caricatures du prophète Mahomet publiées par l'hebdomadaire "Charlie Hebdo".

Les locaux du journal ont été placés sous surveillance, tout comme les écoles et les locaux diplomatiques français dans vingt pays, essentiellement musulmans.

Un homme soupçonné d'avoir appelé à décapiter le directeur de "Charlie Hebdo" sur un site Internet djihadiste a été interpellé samedi à La Rochelle (Charente-Maritime) par la brigade antiterroriste, selon une source policière.

En Allemagne, quelque 1500 personnes ont manifesté "sans aucun incident" samedi à Dortmund, dans l'ouest du pays, contre le film anti-islam, a indiqué un porte-parole de la police.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS