Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

La police de Sao Paulo a dispersé vendredi au gaz lacrymogène une manifestation contre la hausse du prix des billets dans les transports publics. La mobilisation a réuni quelque 15'000 personnes, selon les manifestants, 1200 selon la police. Des balles en caoutchouc ont également été utilisées.

Trois personnes ont été blessées, selon les médias, dont un journaliste de "O Estado de Sao Paulo", et quatre manifestants arrêtés. Plus d'un millier de policiers ont été mobilisés.

La manifestation, comme les trois précédentes durant le mois de janvier, était convoquée à l'appel du mouvement "Passe Livre", qui exige la gratuité des transports. Le 10 janvier, un mouvement similaire avait rassemblé quelque 30'000 personnes à Rio de Janeiro et à Sao Paulo, selon les organisateurs.

Le prix du ticket de bus est passé début janvier à Sao Paulo de 3 réais à 3,50 réais (1,15 francs), alors que l'inflation sur l'année a été de 6,4%.

En juin 2013, en pleine coupe des Confédérations (de football), le Brésil avait été secoué par des manifestations massives pour réclamer l'amélioration des services publics et critiquer l'argent investi dans la Coupe du monde (juin-juillet 2014). La compétition avait débuté par un mouvement de protestation étudiant.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS