Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

La manifestation pour les 30 ans du centre alternatif de la Reitschule n'était pas autorisée. Quelques incidents ont émaillé la mobilisation.

KEYSTONE/MARCEL BIERI

(sda-ats)

Une manifestation a marqué samedi à Berne les trente ans du centre culturel alternatif de la Reitschule. Plusieurs centaines de personnes y ont participé. La police cantonale a déploré dans la soirée quelques incidents. Personne n'a été blessé.

Le rassemblement était intitulé "30 ans ne sont pas assez - Amener l'utopie ici et maintenant". Il visait à insuffler un nouvel esprit combatif au mouvement, comme l'a déclaré un des organisateurs au porte-voix.

Le cortège a défilé dans la ville en plusieurs étapes ponctuées d'arrêts devant des lieux emblématiques, comme l'Hôtel-de-Ville par exemple, où siègent les parlements de la ville et du canton.

La police veillait au grain et escortait le cortège, au déplaisir des protestataires, tout en réglant le trafic. En effet, aucune demande d'autorisation n'avait été déposée.

Quelques sprayages

Vers la fin de la mobilisation certains véhicules des forces de l'ordre ont été endommagés par des jets de pierres sporadiques, indique dans la soirée la police cantonale bernoise dans un communiqué. A sa connaissance, personne n'a été blessé.

Elle déplore également quelques sprayages et déprédations notamment sur deux automates à ticket. D'après les premières estimations les dégâts s'élèvent à 20'000 francs. Des enquêtes ont été ouvertes afin de déterminer les responsables.

La police cantonale indique également dans son texte avoir arrêté un homme lors d'un contrôle d'identité effectué avant le début de la manifestation.

Véritable institution

Reconnaissable par ses innombrables graffitis à l'est de la gare de Berne, ce haut lieu de la culture alternative est devenu un centre auto-géré en 1987. Sa création est liée à l'évacuation, la même année, par la police de la zone Zaffaraya, un espace promouvant une forme de vie alternative.

Dans un climat de tension, les autorités de la ville de Berne ont cédé la Reitschule aux jeunes à partir d'octobre 1987, d'abord pour quelques soirées ou journées. Au fil du temps, cette solution provisoire s'est transformée en une véritable institution. Elle dispose désormais d'un contrat de prestation avec la Ville.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS