Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Genève - Près d'un millier de Tamouls ont dénoncé vendredi à Genève, devant le siège de l'ONU, "le génocide" au Sri Lanka. Ils ont demandé à l'ONU de faire aboutir une enquête internationale sur les massacres de civils commis l'an dernier par l'armée gouvernementale.
La manifestation marquait la fin d'une "marche pour la paix et la justice" commencée à Londres par un citoyen britannique d'origine tamoule, Gobi Sivanathan. La marche avait pour but de défendre les droits des Tamouls "victimes d'un génocide et de l'apartheid du gouvernement srilankais" et de dénoncer le silence des gouvernements européens.
Au milieu d'un dispositif de police renforcé, les manifestants ont crié des slogans hostiles aux autorités de Colombo. Ils ont également rendu hommage au jeune Tamoul qui s'était immolé par le feu le 12 février 2009 en déposant une gerbe devant son portrait et un autel installé sur la place des Nations.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS