Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Le projet de réforme des retraites s'oppose à un large rejet de la société russe.

KEYSTONE/EPA/MAXIM SHIPENKOV

(sda-ats)

Plusieurs milliers de personnes ont manifesté dimanche dans plusieurs villes de Russie. Ils s'opposent au projet de réforme des retraites qui prévoit notamment de repousser l'âge légal de départ à la retraite.

A Moscou, ils étaient entre 6000 et 9000 à s'être rassemblés à bonne distance du Kremlin à l'appel notamment du Parti communiste (KPRF).

"Nous organisons aujourd'hui une manifestation dans toute la Russie contre cette réforme cannibale", a déclaré à la tribune le dirigeant communiste Guennadi Ziouganov, qui a proposé, plutôt que de repousser l'âge légal de départ à la retraite, de taxer les oligarques pour financer le système.

Un autre rassemblement moscovite, organisé par le parti Russie juste, a réuni quelque 1500 manifestants, selon la police. Des manifestations similaires ont été signalées dans d'autres villes de Russie, dont Novossibirsk, en Sibérie, et Vladivostok, dans l'Extrême Orient.

A Saint-Pétersbourg, le journal Fontanka fait état de 1500 manifestants. A Ekaterinbourg, dans l'Oural, le quotidien local Nacha Gazeta a recensé 450 manifestants. Des cortèges se sont également formés à Novorossiisk, à Astrakhan, à Rostov sur le Don ou bien encore à Simféropol, en Crimée, annexée par la Russie en 2014.

Large rejet de la société russe

Dans un discours retransmis mercredi dernier à la télévision, le président Vladimir Poutine s'est personnellement investi dans la réforme des retraites, qu'il a présentée comme une nécessité financière.

Mais il a aussi assoupli le projet présenté en juin par le gouvernement, proposant notamment de fixer à 60 ans l'âge légal de départ à la retraite des femmes, contre 63 ans dans la version gouvernementale. A l'heure actuelle, les femmes peuvent actuellement faire valoir leurs droits à la retraite à 55 ans.

Poutine a confirmé en revanche la proposition gouvernementale pour les hommes, avec un relèvement de 60 à 65 ans de l'âge légal. Il a ajouté que ces mesures permettraient de revaloriser les pensions de retraite. Selon le gouvernement, leur montant moyen progresserait de l'ordre de 8% à 14'414 roubles (environ 185 euros) par mois d'ici la fin de l'année.

Le projet du gouvernement s'oppose à un large rejet de la société russe: d'après les instituts de sondage, 90% des Russes y sont hostiles.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Sondage Suisses de l'étranger

Sondage: clavier et main close up

Suisses de l’étranger, donnez-nous votre avis

Meinungsumfrage

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS