Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Lima - Une personne a été tuée et 43 blessées dans des heurts au cours de la nuit de mercredi à jeudi entre police et manifestants qui protestent depuis quatre jours contre un projet de barrage dans la région d'Espinar, dans le sud-est du Pérou. Les communautés rurales craignent pour leur approvisionnement en eau.
Trois des blessés, atteints par balles, étaient dans un état grave dans un hôpital d'Arequipa, principale ville de la région, a indiqué à la presse Irving Calderon, médecin urgentiste de cet établissement.
Les violences ont duré plusieurs heures. Elles ont éclaté lorsque plusieurs centaines de manifestants ont attaqué la préfecture d'Espinar (1.150 km de Lima) à coup de pierres et tenté de prendre d'assaut le commissariat, a indiqué Carlos Mendoza, porte-parole de la police d'Espinar.
Balles en caoutchoucLa police a fait usage de gaz lacrymogènes et de balles en caoutchouc, a-t-il affirmé. "La situation est calme pour le moment, les affrontements ont fait un mort, 26 policiers blessés et 17 civils", a déclaré en fin de journée le Premier ministre Jose Antonio Chang.
Le Médiateur public pour la région de Cusco, Silvio Campana, a indiqué que ses services enquêtaient sur les circonstances du décès d'un des manifestants, un homme de 47 ans.
Projet d'irrigationLa ville d'Espinar (30.000 habitants environ) observe depuis lundi une grève générale, paralysant commerces et transports, pour protester contre un projet régional d'irrigation, utilisant les eaux du fleuve Apurimac. Les communautés rurales craignent un impact sur leur approvisionnement local en eau.
"Nous sommes sûrs de pouvoir garantir cela", a déclaré le Premier ministre. Il a rappelé que "l'exécutif est disposé au dialogue avec la population locale en grève contre le projet (de barrage) Majes Siguas II, dès que cesseront les mesures de force" des manifestants.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS