Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Des milliers de Tunisiens ont manifesté lundi soir à Tunis contre les menaces pesant sur les droits de la femme et contre le parti islamiste Ennahda qui dirige le gouvernement. Deux rassemblements séparés ont eu lieu dans la capitale tunisienne, l'un autorisé l'autre non.

Le premier a réuni plusieurs milliers de personnes face au Palais des congrès de Tunis avec pour mot d'ordre principal le retrait d'un projet d'article de la Constitution évoquant la complémentarité et non l'égalité homme-femme.

"L'avenir n'est plus envisageable sans la femme", a lancé Maya Jribi, secrétaire générale du Parti républicain. "La Tunisienne est libre! (le premier ministre Hamadi) Jebali, (le chef d'Ennahda Rached) Ghannouchi dehors!", ont scandé les manifestants.

La deuxième manifestation a réuni pour les mêmes raisons quelques centaines de personnes avenue Habib Bourguiba, où le défilé n'était pas autorisé. Malgré quelques échauffourées, le rassemblement s'est achevé dans le calme. Les manifestants ont scandé des slogans comme "L'égalité dans la Constitution" et "Les membres d'Ennahda sont arriérés et des vendus"

Des lois sans équivalent datant de... 1956

Ces rassemblements ont lieu le jour de l'anniversaire de la promulgation du Code de statut personnel le 13 août 1956, un ensemble de lois toujours sans équivalent dans le monde arabe instaurant l'égalité des sexes dans plusieurs domaines.

Ennahda est au coeur d'une polémique provoquée par un projet d'article de la Constitution adoptée en commission le 1er août et qui n'évoque pas l'égalité des sexes. Le parti islamiste dément vouloir s'en prendre aux droits de la femme et souligne que l'égalité des sexes est mentionnée dans le préambule de la future loi fondamentale.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS