Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Espagnol de naissance, Manuel Valls a été naturalisé français à l'âge de 20 ans. Depuis le Traité de Maastricht de 1992, les citoyens de l'UE résidant dans un autre Etat membre que leur pays d'origine peuvent voter et présenter leur candidature aux élections municipales.

Keystone/EPA EFE/EMILIO NARANJO

(sda-ats)

L'ancien premier ministre français Manuel Valls cherche à rebondir en politique. Il a déclaré étudier la possibilité d'être candidat en 2019 à la mairie de Barcelone, sa ville natale, sous les couleurs de Ciudadanos, parti hostile à l'indépendance de la Catalogne.

L'ex-candidat malheureux à la primaire socialiste pour l'élection présidentielle en France, aujourd'hui député apparenté La République en marche, le parti d'Emmanuel Macron, Manuel Valls a confirmé vendredi avoir reçu une proposition en ce sens de la part de la formation dirigée par Albert Rivera.

"Ça m'intéresserait de continuer (à participer au) débat sur l'indépendance et je vais l'étudier," a dit Manuel Valls dans un entretien à la chaîne de télévision espagnole TVE. M. Valls, 55 ans, s'est beaucoup impliqué ces derniers mois dans le débat sur l'indépendance de la Catalogne, à laquelle il s'est toujours montré farouchement hostile.

Naturalisé à 20 ans

"Le projet séparatiste est mort avec la réponse du roi et de l'Europe, mais les idées indépendantistes vont perdurer et le processus sera long parce que la société est très divisée", a dit M. Valls à TVE. Joint par Reuters, il n'a pas commenté plus avant ses intentions dans l'immédiat.

Espagnol de naissance, Manuel Valls a été naturalisé français à l'âge de 20 ans. Depuis le Traité de Maastricht de 1992, les citoyens de l'Union européenne résidant dans un autre Etat membre que leur pays d'origine peuvent voter et présenter leur candidature aux élections municipales et européennes dans les mêmes conditions que les nationaux.

Vainqueur des élections catalanes du 21 décembre dernier, Ciudadanos ne dirige aucune grande ville espagnole et cherche à s'ancrer localement. Le parti figure au nombre des formations avec lesquelles La République en marche tente des rapprochements dans la perspective de faire émerger un pôle "progressiste" au Parlement de Strasbourg lors des élections européennes de mai 2019.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS