Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Venice - La marée noire du golfe du Mexique, la pire depuis des décennies aux Etats-Unis, menace de s'aggraver et des moyens exceptionnels sont déployés pour tenter de l'endiguer. Le président américain Barack Obama est attendu sur place dimanche matin.
Plusieurs opérations étaient en cours simultanément, ont indiqué des garde-côtes et la direction de British Petroleum, qui exploitait la plateforme ayant sombré le 22 avril, causant une fuite toujours en cours. Des équipes ont travaillé toute la nuit pour injecter 11'400 litres de produit dispersant.
Des équipes d'urgence se rendent dans les zones côtières menacées pour effectuer des opérations de nettoyage, et BP a mis à la disposition du public un numéro gratuit auprès duquel les volontaires peuvent se faire connaître.
Plus de 84 kilomètres de barrages flottants ont été déployés pour tenter de contenir la nappe de pétrole, et plus de 3,8 millions de litres de pétrole mélangé à de l'eau ont déjà été retirés. Deux autres plateformes pétrolières dans le Golfe ont dû cesser leurs opérations pour raisons de sécurité et une a été évacuée.
Une partie des eaux du Mississippi, plus grand fleuve du pays, était détournée en direction des marais afin de repousser la marée noire, décrétée "catastrophe nationale" par l'administration, ce qui permet l'utilisation de moyens venant de tout le pays. Selon le président Obama, 1900 fonctionnaires fédéraux dotés de 300 bateaux et aéronefs se trouvent dans la région.
M. Obama sera sur place dimanche pour "se rendre compte de la fuite de pétrole et de la réaction" des autorités, a indiqué la Maison Blanche. Il entend aussi montrer qu'il suit de près la situation, alors que les critiques adressées à son prédécesseur George W. Bush pour la lenteur de sa réaction après l'ouragan Katrina en 2005 restent dans les mémoires.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS