Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Venice - Le "couvercle" destiné à recouvrir la fuite de pétrole brut du golfe du Mexique est en cours d'installation. Une opération complexe porteuse d'espoir pour les habitants de la région, qui ont commencé à sentir les effets de la marée noire avant même de la voir.
Le "couvercle" d'une centaine de tonnes plonge progressivement à 1500 mètres de profondeur, vers l'endroit où la plateforme Deepwater Horizon a sombré. Il devrait permettre de canaliser le pétrole vers la surface pour le récupérer à bord d'un pétrolier.
Les responsables de British Petroleum, exploitant de la plateforme, espèrent que le dispositif sera "opérationnel" d'ici lundi. Mais la tâche est épineuse.
"Il fait complètement noir là-dessous. Il n'y a pas de plongeurs, et il y a toutes sortes de courants", explique Greg McCormack, spécialiste du pétrole à l'université du Texas.
Dans le pire des scénarios, la pose du couvercle, un silo blanc de 12 mètres de haut avec un haut en forme de dôme, pourrait aggraver la fuite et multiplier par 12 la quantité de pétrole rejetée dans la mer. Celle-ci est actuellement de 800'000 litres par jour.
L'opération concentre les espoirs des riverains du golfe du Mexique, du Texas jusqu'à la Floride. Car même si seules quelques îles inhabitées ont pour l'instant été atteintes par le pétrole et même si le plus gros de la nappe ne devrait pas atteindre les côtes d'ici la fin du week-end, la vie quotidienne a déjà été bouleversée.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS