Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Le capitaine du porte-conteneurs qui s'est échoué au large de Tauranga, en Nouvelle-Zélande, polluant un site marin réputé pour sa faune et sa flore, a été arrêté mercredi, ont annoncé les autorités maritimes néo-zélandaises. Il sera présenté dans la journée devant un tribunal.

Le Rena a heurté le 5 octobre un des récifs de la baie de Plenty, à quelques kilomètres des côtes. Malgré des opérations de pompage compliquées mardi en raison d'une tempête, accompagnée de vagues allant jusqu'à cinq mètres, il a déjà déversé des dizaines de tonnes de carburant.

70 conteneurs à la mer

"Il s'agit de la pire catastrophe écologique maritime qu'ait connue la Nouvelle-Zélande", a déclaré mardi à la presse le ministre de l'Environnement, Nick Smith. Maritime New Zealand (MNZ), le service chargé d'assurer la sécurité des personnes et de l'environnement en mer, a par ailleurs indiqué que quelque 70 conteneurs étaient tombés à la mer.

"Il y a 1368 conteneurs à bord. Onze conteneurs renfermant des substances dangereuses sont toujours sur le navire et ne figurent pas parmi les quelque 70 qui sont passés par-dessus bord", a déclaré MNZ dans un communiqué.

ATS