Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Athlétisme - Les Ethiopiens ont trusté les trois premières places du marathon de Genève, avec la victoire de Tewodros Zewdu en 2h19'25.
L'ancien professionnel de vélo Daniel Atienza termine 5e et meilleur Suisse en 2h35'37, ce qui fait de lui officieusement le plus rapide des "cyclistes recyclés".
"J'ai couru seul, mais vu mon passé de coureur cycliste, j'arrive assez bien à gérer ce genre de situation", a déclaré le Vaudois Atienza, qui s'est réjoui d'avoir fait mieux que les Laurent Brochard, Laurent Dufaux, Lance Armstrong, Laurent Jalabert et autre Rolf Aldag, tous eux aussi anciens "routards" reconvertis sur marathon avec des records entre 2h37' (Brochard) et 2h45'.
Les meilleurs marathoniens suisses, qui ont eu leur Championnat national il y a quinze jours à Zurich (victoire de Christian Kreienbühl en 2h19'37), étaient absents à Genève. Il n'ont pas pu goûter aux charmes à la fois bucoliques et urbains de ce nouveau parcours, qui méritait davantage de ses quelque 900 coureurs classés.
L'oeil rivé sur le chrono, les Ethiopiens avaient d'autres préoccupations. Zewdu s'est détaché vers le 32e km pour s'imposer avec 26'' d'avance sur son compatriote Seifu Terefe. Ils furent les seuls à descendre sous les 2h20'. Pour décoller véritablement, le marathon de Genève aura besoin à terme d'un chrono autour des 2h10-2h12'. Pour Zewdu (record personnel à 2h15'34), qui ne court sérieusement que depuis deux saisons, la performance est néanmoins encourageante.
Chez les dames, la Russe Yulia Vinokurova s'est imposée en 2h44'29. En valeur pure, la performance du jour a été réalisée par la Française Aline Camboulives, gagnante du semi-marathon en 1h15'49. Sur l'ensemble des épreuves au programme (5 km dames le samedi, marathon, semi-marathon, enfants), la manifestation a réuni quelque 6500 coureurs.

ATS