Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Marcel Hirscher est à nouveau le patron. Battu à Kitzbühel par Henrik Kristoffersen, l'Autrichien a rectifié le tir à Schladming en dominant le Norvégien de 0''39 et le Valaisan Daniel Yule de 2''13.

Marcel Hirscher attendait cette victoire sur la Planai depuis 2012. En s'imposant en nocturne, le leader de la Coupe du monde a non seulement remis les pendules à l'heure mais il a surtout égalé Hermann Maier en signant sa 54e victoire en Coupe du monde, le 9e cette saison. Comme d'habitude serait-on tenté d'écrire, Hirscher a battu Henrik Kristoffersen, sa "victime préférée". Quasi parfait sur les deux manches, le Norvégien a dû se rendre compte que ce Marcel Hirscher-là est irrésistible. DOmmage que des spectateurs imbéciles n'aient rien trouvé de mieux à faire que de balancer des boules de neige lors du passage du Norvégien.

Et comme à Kitzbühel, le podium est complété par Daniel Yule, décidément en verve. Auteur de son premier podium à Kitzbühel dimanche (3e), Daniel Yule a confirmé. Tout en contrôle, le Valaisan a parfaitement négocié les pièges de la Planai. Plutôt gestionnaire sur le parcours initial, le skieur du Val Ferret a profité d'un 2e run piqueté par son entraîneur pour grappiller quelques rangs et s'installer juste derrière les deux extraterrestres du virage court. Car oui, Yule pointe à plus de deux secondes de Hirscher.

Zenhäusern et Aerni dans le top 15

16e sur le premier tracé et 13e au final, Ramon Zenhäusern a cédé quelques pouces de terrain en deuxième manche. Moins convaincant que lors des deux derniers week-ends, le Haut-Valaisan démontre tout de même sa régularité en ajoutant un cinquième top 15 d'affilée.

Excellent 2e à Madonna, Luca Aerni restait sur deux désillusions à Wengen et Kitzbühel sous la forme de deux sorties de piste. 10e à l'issue de la première manche, le skieur de Crans-Montana a rétrogradé au 14e rang. Mais ce résultat revêt presque un caractère positif compte tenu des circonstances.

La série noire se poursuit en revanche pour Loïc Meillard. Eliminé en première manche tant à Wengen qu'à Kitzbühel, le skieur d'Hérémence n'a pas connu meilleur sort en enfourchant après quelques secondes de course seulement. Même épilogue pour le Vaudois Marc Rochat.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS