Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

A la faveur d'indicateurs au beau fixe sur l'économie et de la bonne santé des entreprises américaines, les indices de la place new-yorkaise avaient enchaîné les records depuis le début de l'année. Mais l'accès de faiblesse observé sur le marché obligataire a ébranlé les investisseurs mercredi.

Keystone/AP/MARK LENNIHAN

(sda-ats)

Wall Street a terminé légèrement dans le rouge mercredi. La séance a été marquée par les rumeurs sur la volonté des Chinois d'acheter moins de dette américaine et sur un éventuel retrait des Etats-Unis du traité de l'Accord de libre-échange nord-américain (Aléna).

Le Dow Jones Industrial Average, l'indice vedette de la Bourse de New York, a reculé de 0,07% à 25'369,13 points, le Nasdaq de 0,14% à 7153,57 points, et le S&P 500 de 0,11% à 2748,23 points.

A la faveur d'indicateurs au beau fixe sur l'économie et de la bonne santé des entreprises américaines, les indices de la place new-yorkaise avaient enchaîné les records depuis le début de l'année. Mais l'accès de faiblesse observé sur le marché obligataire a ébranlé les investisseurs mercredi.

Signe d'un moindre intérêt, le rendement des bons du Trésor à 10 ans est monté jusqu'à 2,59%, son niveau le plus élevé depuis mars 2017. En cause notamment: des informations de l'agence de presse Bloomberg selon lesquelles des responsables chinois envisageaient de ralentir, voire de suspendre, les achats d'obligations américaines.

Le marché obligataire a finalement terminé en petite hausse: le rendement des bons du Trésor à 10 ans reculait à 2,550% contre 2,553% mardi soir et celui des bons à 30 ans à 2,890% contre 2,895% mardi soir.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS