Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Berne - Plusieurs centaines de sans-papiers et de sympathisants, qui occupent actuellement une partie de la Kleine Schanze à Berne, ont effectué une marche de protestation. Ils ont à nouveau exprimé leurs revendications, notamment une régularisation collective.
Les manifestants se sont d'abord rendus devant l'Office fédéral des migrations à Wabern, près de Berne. Puis il se sont déplacés devant le Département fédéral de justice et police, près de la Place fédérale. Jusqu'à présent, la conseillère fédérale Eveline Widmer-Schlumpf n'a jamais voulu les recevoir, ont indiqué les organisateurs.
Il lui serait pourtant facile de venir depuis son bureau les rencontrer à la Kleine Schanze toute proche. Manifestement, Mme Widmer-Schlumpf ne veut pas regarder dans les yeux les personnes touchées par sa politique, selon le communiqué.
Depuis le week-end passé, quelques 200 sans-papiers, réfugiés et sympathisants ont installé un campement de protestation dans le jardin de la Kleine Schanze. s demandent notamment une régularisation collective des sans-papie. De nombreuses organisations les soutiennent.
Le directeur municipal de la sécurité Reto Nause tolérera le campement jusqu'à vendredi matin, pour autant que ses occupants soient tranquilles, pacifiques et ne dérangent personne.
Samedi passé, quelque 5000 personnes avaient déjà manifesté à Berne, à l'appel de l'organisation Solidarité sans frontières, contre le racisme et l'exclusion. es "campeurs" avaient pris possession du parc après la manifestation

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS