Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Maria Sharapova a déposé un appel auprès du Tribunal Arbitral du Sport contre la suspension prononcée par le Tribunal constitué par la Fédération Internationale (ITF), a annoncé le TAS.

La Russe demande l'annulation de la décision du Tribunal de la suspendre pour une durée de deux ans à la suite d'une violation du règlement anti-dopage, précise le communiqué. Elle "considère que la période de suspension devrait être supprimée ou, subsidiairement, réduite".

Le TAS rendra sa décision au plus tard le 18 juillet. Les parties se sont en effet entendues pour qu'une procédure accélérée, ce qui permettra à Maria Sharapova de savoir si elle peut participer ou non aux Jeux olympiques de Rio. Le TAS explique par ailleurs dans son communiqué ne pas avoir encore décidé "si une audience sera tenue ou non dans cet arbitrage" et souligne que, "conformément à la demande des parties, la procédure arbitrale restera confidentielle".

Ex no 1 mondial, Maria Sharapova a été suspendue pour dopage au meldonium, un médicament inscrit depuis le 1er janvier sur la liste des produits prohibés. La Russe avait annoncé le 7 mars qu'elle avait fait l'objet, à l'Open d'Australie en janvier, d'un contrôle antidopage positif à ce produit, au coeur de plusieurs affaires retentissantes. Elle avait elle-même reconnu avoir pris du meldonium après le 1er janvier, admettant qu'elle avait négligé de vérifier la liste des nouveaux produits interdits.

La Russe, lauréate de cinq tournois du Grand Chelem, avait expliqué qu'elle prenait ce médicament sur prescription médicale depuis dix ans pour traiter "un déficit en magnésium, une arythmie cardiaque et des cas de diabète dans (sa) famille". Le jury indépendant mandaté par l'ITF a retenu une suspension de deux ans pour "violation du règlement antidopage", et non de quatre ans, comme cela aurait pu être le cas si la volonté d'amélioration des performances avait été avérée.

La date du début de la suspension de Maria Sharapova est fixée au 26 janvier 2016, jour où elle a été contrôlée positive à l'Open d'Australie. Si le TAS confirme la décision initiale, elle ne pourra donc pas rejouer jusqu'au 25 janvier 2018

ATS