Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Les communes valaisannes de Chermignon, Montana, Randogne et Mollens projettent de se marier. Leur union sera soumise à leurs citoyens le 14 juin 2015. En cas d'acceptation, la nouvelle commune entrera en fonction le 1er janvier 2017. Le nom n'est pas encore choisi.

"Le nom pressenti était "Noble et Louable Contrée". Malheureusement, la Confédération ne l'a pas accepté car il est trop long et n'est pas géographique", ont indiqué vendredi à la presse les quatre présidents de communes. "Crans-Montana" figure parmi les autres noms prochainement étudiés.

Si les citoyens donnent leur feu vert à la fusion, la nouvelle commune comptera 11'552 habitants et deviendra ainsi la sixième du Valais. Avec près de 6000 hectares, son territoire ira de la plaine à la montagne.

Ses revenus de fonctionnement sont estimés à 70 millions de francs et ses charges à 50 millions. De quoi dégager une marge d'autofinancement de 20 millions de francs pour des investissements futurs, ont souligné les présidents de communes. Quant au taux d'imposition, il sera harmonisé sur la commune la plus avantageuse.

Une "évidence"

Au fil des ans, à défaut de fusionner, les communes de Crans-Montana ont établi des collaborations, notamment dans les domaines du tourisme, de la formation et de la sécurité. Elles sont si nombreuses, qu'une fusion est devenue aujourd'hui "une évidence", soulignent les présidents.

Selon eux, l'union accouchera notamment d'une gestion plus efficace du territoire, d'un développement économique et touristique et renforcera l'attractivité de la région. Tout cela dans le respect "des spécificités de chacune et chacun".

Le peuple aura le dernier mot le 14 juin prochain. Si une commune sur les quatre rejette la fusion, elle sera enterrée. Mais d'ici là, les arguments des uns et des autres seront largement débattus, notamment lors de rencontres et via un site internet tout juste mis en ligne.

Sujet récurrent

La fusion des communes de Crans-Montana est un sujet récurrent depuis plusieurs dizaines d'années. Il est revenu sur le tapis en 2011, lorsqu'un sondage a démontré une forte volonté de la population d'enfin franchir le pas.

Deux communes sur les six qui se partagent la station de Crans-Montana n'ont toutefois pas souhaité s'y associer: Icogne et Lens. En cas d'acceptation de la fusion, la nouvelle commune reconduira les contrats et les collaborations déjà établis avec ses deux voisines.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS