Navigation

Mario Gavranovic: "A la fin, ils étaient morts !"

Ce contenu a été publié le 21 avril 2014 - 17:20
(Keystone-ATS)

Genève - "Nous avons fait un peu plus que Bâle. Notre victoire ne se discute pas !" A chaud, Mario Gavranovic a livré la bonne analyse sur cette finale de Coupe de Suisse dont il fut le "match winner"
Même s'il ne peut pas se prononcer sur l'action de la 109e minute qui a conduit à l'expulsion de Giovanni Sio - "J'étais trop loin de l'action", glisse-t-il -, le Tessinois estime à juste titre que le FC Zurich n'a rien volé.
"La clé fut la première expulsion. Nous l'avons provoquée sur une très belle passe de Buff pour Etoundi, poursuit-il. A onze contre dix, tout est devenu plus simple pour nous. Les Bâlois n'ont fait que courir. A la fin, ils étaient 'morts'..."
Il restait aux attaquants du FCZ à porter l'estocade. Mario Gavranovic l'a fait à la 110e minute en inscrivant un but splendide de la tête. "J'ai vu que la défense bâloise était hors de position, explique-t-il. Je me suis jeté sur ce centre. J'ai eu peur que Chikahoui m'enlève le ballon au dernier moment. Il ne m'avait pas vu. Heureusement, il n'en fut rien".
Avec ce doublé, Mario Gavranovic a sans doute définitivement gagné sa place dans la liste des vingt-trois pour le Brésil. "Le Brésil ? Je n'y pense encore. Honnêtement la seule chose qui me préoccupe, c'est de savoir comment nous allons fêter cette victoire".
Une victoire dont il espère qu'elle permettra au FCZ de franchir un cap à l'image de l'exemple des Grasshoppers, les précédents lauréats. "Je ne sais pas si nous allons suivre la même trajectoire que les Grasshoppers, dit-il. A chaque club son histoire. Mais nous avons souffert cette saison de notre manque de constance. J'espère que ce succès agira comme un déclic. Nous avons égaré trop de points en championnat lors de rencontres que nous aurions dû gagner mille fois".

Cet article a été importé automatiquement de notre ancien site vers le nouveau. Si vous remarquez un problème de visualisation, nous vous prions de nous en excuser et vous engageons à nous le signaler à cette adresse: community-feedback@swissinfo.ch

Partager cet article

Joignez-vous à la discussion

Avec un compte SWI, vous avez la possibilité de faire des commentaires sur notre site web et l'application SWI plus.

Connectez-vous ou inscrivez-vous ici.