Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Vainqueurs 78-77 de leur 2e Coupe de Suisse au terme d'un final ahurissant, les Lions de Genève y ont cru jusqu'au bout. A Monthey, on regrette d'avoir été trop passif.

Comment une équipe menant de 16 points arrive à perdre ses moyens et une finale? Le Chablaisien Jonathan Dubas ne se l'explique pas: "C'est un manque de mental. Genève a durci sa défense et on n'a pas pu mettre la même intensité qu'en début de match." Son coach Niksa Bavcevic n'avait pas franchement davantage d'explications à fournir: "On a dominé au rebond, au pourcentage de shoot à deux points et à trois points. Nous étions concentrés mais nous avons perdu."

Pour Dubas, c'est une malédiction qui se poursuit en finale de la Coupe de Suisse avec une troisième défaite dans les derniers instants: "Je peux dire que je sais ce que ça fait... Franchement, je n'ai pas compris pourquoi les arbitres n'ont pas eu recours à l'arbitrage vidéo comme ils ont le droit de le faire au cours des deux dernières minutes. S'il y a litige, on peut aller visionner les images. Ils ne l'ont pas fait."

Du côté des Genevois, c'est le caractère de l'équipe qui est mis en avant. "On a osé et on a eu de la chance, analyse Marko Mladjan. On n'était pas à notre niveau sur les trois premiers quarts mais on a fait preuve de caractère. Tout le monde a donné quelque chose de positif." L'entraîneur Jean-Marc Jaumin a aimé la réaction de ses joueurs: "On a limité les pertes de balles et on a mis davantage d'intensité. Chacun est allé au charbon et a arrêté de chercher trop vite la solution à trois points. On a pris Monthey à la gorge et je pense que notre banc a fait la différence. Maintenant, on vise le doublé!"

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS