Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Une vague de règlements de comptes à Marseille bouscule les autorités françaises. Une élue locale a demandé jeudi l'intervention de l'armée pour rétablir l'ordre dans la deuxième ville de France. Le gouvernement a catégoriquement exclu cette option, mais promet un "programme d'action".

Le gouvernement a prévu une réunion le 6 septembre à cette fin. Le débat a été lancé au lendemain du 19e règlement de comptes dans la région de Marseille depuis le début de l'année.

Un homme de 25 ans a été tué d'une rafale de kalachnikov mercredi soir, portant à 14 le nombre de personnes tuées dans ces règlements de comptes sur fond de trafic de drogue depuis le début de l'année dans la ville et 19 dans la région.

Engins de guerre

Une élue socialiste, Samia Ghali, maire d'un arrondissement de Marseille, a demandé l'intervention de l'armée pour faire "face aux engins de guerre utilisés par les réseaux" criminels et les trafiquants de drogue.

"Cela ne sert plus à rien d'envoyer un car de police pour arrêter des trafiquants. Quand dix d'entre eux sont arrêtés, dix autres reprennent le flambeau. C'est comme combattre une fourmilière", a-t-elle déclaré.

Pas question d'envoyer l'armée

Mais le ministre de l'Intérieur Manuel Valls lui a clairement répondu: "il est hors de question que l'armée puisse répondre à ces drames et à ces crimes. Il n'y a pas d'ennemi intérieur". Le ministre de la Défense Jean-Yves Le Drian a confirmé que le concours de l'armée n'était "en aucun cas envisagé".

Maire de Marseille depuis 17 ans, le sénateur de droite Jean-Claude Gaudin a estimé que la ville avait "besoin de renforts de police" et non "d'un appel à la guerre civile". "Mobiliser l'armée face au grand banditisme n'est en aucun cas une solution", a lancé M. Gaudin, 72 ans.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS