Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Extraordinaire Marseille ! Portés par un Vélodrome en éruption, les Phocéens se hissent pour la première fois depuis quatorze ans dans le dernier carré d'une compétition européenne.

Battu 1-0 jeudi dernier à Leipzig, Marseille disputera les demi-finales de la Ligue Europa à la faveur de son succès 5-2 devant les Allemands au match retour. Face à une équipe qui ne sait pas défendre et dont le meilleur élément fut son gardien Peter Gulasci - l'homme qui barre pour l'instant Yvon Mvogo -, les joueurs de Rudi Garcia ont réussi un véritable récital.

Un récital orchestré par un Dimitri Payet au sommet de son art. Auteur d'un but magnifique, le 4-2 de la 60e minute, l'ancien joueur de West Ham fut dans tous les bons coups. Après un tel match, il revient un candidat fort crédible pour la Coupe du monde en Russie. Ignoré par le sélectionneur Didier Deschamps le mois dernier, le capitaine de l'OM a démontré face à Leipzig qu'il demeurait un joueur d'exception.

Privé de son attaquant international Timo Werner blessé, Leipzig avait pourtant eu le bonheur d'ouvrir le score après seulement... 71 secondes de jeu par le Portugais Bruma. Mais il est très vite apparu que l'équipe de la Bundesliga était trop vulnérable dans ses trente derniers mètres pour résister à la formidable furia marseillaise.

Salzbourg élimine la Lazio

Le propriétaire du RB Leipzig oubliera vite cette soirée maudite au Vélodrome. Son autre club, l'Austria Salzbourg, a, en effet, déjoué tous les pronostics face à la Lazio. Battus 4-2 à Rome, les Autrichiens se sont imposés 4-1 devant leur public malgré l'ouverture du score de Ciro Immobile à la 55e minute. Ancien joueur des Grasshppers, l'Israélien Munas Dabbur a signé le 1-1 une minute seulement après le but d'Immobile.

Sans Granit Xhaka resté à Londres, Arsenal a assuré sa qualification à Moscou. Victorieux 4-1 du match aller, les Gunners ont toutefois souffert devant le CSKA qui a mené 2-0 jusqu'à la 75e minute. Mais une réussite de Danny Welbeck suvi de l'égalisation d'Aaron Ramsey a scellé l'issue de ce quart de finale au grand soulagement d'Arsène Wenger qui n'aurait certainement pas "survécu" à une élimination.

A Lisbonne enfin, l'Atletico a également vécu des moments bien difficiles face au Sporting. Battus 1-0 sur une réussite du Colombien Fredy Montero à la 28e, les Madrilènes ont tremblé jusqu'à l'ultime seconde pour préserver le 2-0 du match aller.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS