Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Martina Hirayama est la future secrétaire d'Etat à la formation, la recherche et l'innovation.

Keystone/Markus Mallaun

(sda-ats)

Martina Hirayama sera la future secrétaire d'Etat à la formation, à la recherche et à l'innovation (SEFRI). Le Conseil fédéral a nommé mercredi la directrice de l'Ecole d'ingénieurs de la ZHAW à Winterthour.

Elle succédera en janvier à Mauro Dell'Ambrogio, qui prend sa retraite. De par son expérience dans la recherche, l’enseignement, l’entreprise, le management et l’administration, Martina Hirayama possède le profil idéal pour diriger le SEFRI, a indiqué le Conseil fédéral.

De plus, elle possède un large réseau dans les domaines de la formation, de la recherche et de l’innovation ainsi que dans les mondes politique et économique et au sein de l’administration.

Binationale, Suisse et Allemande, Martina Hirayama préside le Conseil de l’Institut fédéral de métrologie depuis 2012. Elle est également vice-présidente du conseil d’administration d’Innosuisse, l’agence pour l’encouragement de l’innovation depuis 2011 et membre du Conseil de fondation du Fonds national suisse depuis 2016.

Martina Hirayama dirige la School of Engineering de la ZHAW, l’université des sciences appliquées de Zurich, depuis 2011. Elle est membre de la direction de la haute école qui comprend treize centres et instituts, neuf filières d’études et 620 collaborateurs.

Chimiste de formation

Docteur en sciences techniques et diplômée en gestion d'entreprise, la nouvelle secrétaire d'Etat a étudié la chimie à l’Université de Fribourg, à l’Ecole polytechnique fédérale de Zurich (EPFZ) et à l’Imperial College London. Sa thèse terminée, elle a pris la tête d’un groupe auprès de l’Institut des polymères de l’EPFZ à partir de 1995. Mme Hirayama a aussi cofondé une start-up dans les technologies des revêtements, qu’elle a dirigée jusqu’en 2008.

Au total, 48 candidatures, dont celles de dix femmes, ont été déposées pour ce poste. Après s’être entretenu avec les derniers candidats en lice, le chef du Département fédéral de la formation Johann Schneider-Ammann a proposé au Conseil fédéral de nommer Martina Hirayama à la tête du SEFRI.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS