Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Tennis - Roger Federer a exécuté Juan Martin Del Potro (6-3 6-3 en 1h09') en quarts de finale du Masters 1000 d'Indian Wells, remportant son plus large succès en treize matches contre l'Argentin (ATP 9).
Plus vif, plus précis, aérien, le Bâlois a joué de très loin son meilleur match du tournoi.
Pour la quatrième fois consécutive cette année, Federer se mesurait à la "Tour de Tandil", et pour la quatrième fois, il s'est imposé sans concéder de set. Depuis ses deux succès contre Federer fin 2009, en finale à l'US Open et au Masters, Del Potro, malgré sa puissance brute en fond de court, ne trouve plus la solution face au maître du jeu.
Le Bâlois a remporté 37 de ses 39 matches de l'année et n'a plus perdu depuis sa défaite en Coupe Davis contre John Isner (EU) à Fribourg le mois dernier. Affaibli par une migraine en début de semaine en Californie, il monte en régime et est prêt à défier en demi-finale le gagnant du duel entre Rafael Nadal (Esp) et David Nalbandian (Arg).
Comme lors des précédents matches face à Del Potro, la variété des coups nettement supérieure de Federer a fait la différence. Le numéro 3 mondial a souvent attiré l'Argentin, un peu lourd, au filet pour ensuite le déborder d'un petit coup croisé, par exemple. Il s'est appuyé encore une fois sur un service phénoménal, réalisant treize aces sur le match et marquant 85 % des points derrière son premier engagement lors du premier set.
Del Potro ne s'est jamais remis d'un premier jeu litigieux et interminable. L'Argentin a été privé d'un point important par l'arbitre, qui devait du reste reconnaître plus tard son erreur. Il n'a pas pu concrétiser deux balles de break, et Federer, imperturbable a pu tenir son service et empocher ce jeu initial long de 11'. Del Potro s'est longtemps énervé et à galvaudé une volée de points sur les jeux suivants. Federer a fait le break dans le deuxième jeu pour ensuite enchaîner et ne plus être rejoint.

ATS