Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Tennis - C'est peut-être cette année ou jamais pour Roger Federer à Paris-Bercy.
Vainqueur 6-3 7-5 de l'Argentin Juan Monaco (ATP 34) en quart de finale, le Bâlois est le joueur le mieux classé présent dans le dernier carré après le forfait de Novak Djokovic - qui laisse la voie libre à Jo-Wilfried Tsonga dans le haut du tableau - et la défaite d'Andy Murray. C'est Tomas Berdych (ATP 7), tombeur de l'Ecossais vendredi, qui défiera l'homme aux 16 trophée du Grand Chelem samedi.
Le Tchèque de 26 ans a mis un terme à la série de 17 victoires d'Andy Murray, qui était invaincu depuis sa défaite concédée face à Rafael Nadal en demi-finale de l'US Open. Les deux hommes ont livré un duel épique (4-6 7-6 6-4) marqué par 31 balles de break au total, duel qui va certainement laisser des traces dans l'organisme de Tomas Berdych.
Titré à Bercy en 2005 pour sa première participation, Tomas Berdych est particulièrement à l'aise en indoor où son service et son coup droit font des ravages. Le finaliste de Wimbledon 2010 est certes mené 4-9 dans ses face-à-face avec Roger Federer, mais il a remporté 3 de leurs 4 derniers duels. Il avait d'ailleurs nettement dominé le Bâlois lors du plus récent, cet été en quart de finale à Cincinnati (6-2 7-6).
Roger Federer, qui est devenu vendredi le septième joueur de l'histoire à atteindre la barre des 800 matches gagnés sur l'ATP Tour, affiche cependant la grande forme. Il reste sur une série de dix succès, entamée sur le gazon de Sydney en Coupe Davis et prolongée à Bâle où il a glané son 68e titre. Et le Bâlois n'a passé au total que 3h27' sur le court pour remporter ses trois premiers matches à Bercy (19 jeux perdus en tout), alors que Tomas Berdych a mis 3h13' pour prendre la mesure d'Andy Murray !
Vendredi, Roger Federer s'est fait plaisir face à un joueur manquant singulièrement de puissance pour espérer un meilleur sort sur cette surface. Auteur de 25 coups gagnants, il s'est montré particulièrement efficace au filet avec 17 points remportés sur 20 montées. Le no 4 mondial connaissait certes un début de match difficile, se retrouvant mené 1-3, mais il renversait la vapeur en s'adjugeant cinq jeux d'affilée. Juan Monaco faisait ensuite la course en tête jusqu'à 5-4 dans le deuxième set, avant de perdre les trois derniers jeux du match.

ATS