Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Tennis - Rome aura droit à sa demi-finale royale.
Roger Federer, qui a retrouvé le 2e rang mondial lundi à la faveur de son sacre de Madrid, défiera le no 1 de la hiérarchie Novak Djokovic samedi vers 20h en demi-finale du Masters 1000 italien. Le Bâlois s'est aisément imposé (6-1 6-2 en 54') vendredi soir face à l'Italien Andreas Seppi (ATP 30), qui avait sauvé six balles de match la veille face à Stanislas Wawrinka. Tenant du trophée dans la Ville éternelle, Novak Djokovic avait pour sa part dominé Jo-Wilfried Tsonga (ATP 5) 7-5 6-1 dans l'après-midi.
Les deux joueurs livreront leur 25e duel. Roger Federer, qui mène 14-10 dans leurs face-à-face, a soif de revanche depuis leur dernière rencontre disputée en demi-finale de l'US Open 2011: il avait alors manqué deux balles de match consécutives sur son engagement à 5-3 40/15 dans le cinquième set. Le Bâlois se rappelle certainement qu'il avait infligé au Serbe sa première défaite de l'année 2011 en demi-finale à Roland-Garros, rendant une copie parfaite pour leur dernier duel en date sur terre battue.
Vainqueur de sept titres et de 48 des 51 matches qu'il a disputés depuis leur demi-finale new-yorkaise, Roger Federer est prêt à relever le défi que lui imposera Novak Djokovic. Nole n'affiche en revanche pas tout à fait la même superbe qu'une année plus tôt: il n'a remporté "que" deux tournois en 2012 (Open d'Australie et Miami), concédant quatre défaites dans le même temps. En 2011, il avait conquis sept titres avant d'arriver à Rome...
Contraint de disputer un troisième set jeudi face à Juan Carlos Ferrero (ATP 47), Roger Federer ne s'est guère attardé sur le court central romain vendredi. Le finaliste malheureux des éditions 2003 et 2006 signait un départ canon, menant 5-0 après 12'40''. Il devait quelque peu serrer sa garde à l'entame de la seconde manche, écartant deux balles de break dans le premier jeu. Andreas Seppi mena ensuite 2-1, avant de craquer et de concéder les cinq derniers jeux de la partie.

ATS