Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

L'Américain Jordan Spieth a distancé son grand rival Rory McIlroy dans leur duel très attendu du 3e tour du Masters d'Augusta.

Mais le no 2 mondial, fébrile en fin de journée, est désormais sous la menace de son compatriote Smylie Kaufman.

Jusqu'à l'avant-dernier trou de son troisième tour, Spieth avait toutes les raisons de jubiler. Le tenant du titre, en tête depuis le premier tour jeudi - soit son septième tour bouclé en tête à Augusta puisqu'il avait dominé de bout en bout l'épreuve en 2015! -, avait quatre coups d'avance sur son premier poursuivant et, plus important encore, avait écoeuré McIlroy, son dauphin à l'issue du 2e tour.

Mais le Texan de 22 ans a enchaîné un bogey et un catastrophique double bogey pour voir son avance se réduire à un coup avant le 4e et dernier tour dimanche qu'il abordera avec un total de 213. Après avoir rallié le club-house, il tentait de faire bonne figure: "Je pense que j'ai mieux joué que ma carte du jour ne le suggère", a insisté celui qui a rendu un 73 (+1).

Si McIlroy a plongé à la 11e place avec sa carte de 77 (+5) pour un total de 218, et a perdu tout espoir de remporter cette année le seul titre du Grand Chelem qui manque à son palmarès, Spieth doit se méfier de deux surprenants outsiders et d'un vétéran très en verve.

Kaufman, 2e (214), a rendu une carte de 69 (-3), la meilleure de la semaine sur le redoutable parcours de l'Augusta National. A 24 ans, l'Américain, nouveau venu sur le circuit PGA, découvre le Masters et ne semble pas plus impressionné que cela de se retrouver face à Spieth dimanche. "Je l'ai déjà affronté quand on était juniors", a-t-il rappelé.

La menace la plus sérieuse pour Spieth pourrait toutefois venir de l'Allemand Bernhard Langer et du Japonais Hideki Matsuyama, 3e ex aequo, à deux longueurs (215). Le no 1 mondial, l'Australien Jason Day, est toujours en lice. Après son désastreux 1er tour, il a poursuivi sa remontée avec une carte de 71 (-1) pour revenir à la 5e place à seulement trois coups de Spieth (216).

ATS