Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Tennis - Caroline Wozniacki (no 1) a dû batailler pour son entrée en lice dans le Masters d'Istanbul. Dans le Groupe rouge, la Danoise a dominé la Polonaise Agnieszka Radwanska (no 8), 5-7 6-2 6-4.
Wozniacki s'est imposée à l'usure après 2h39 de jeu. Reste qu'elle aurait pu s'épargner un tel combat. Tant dans la première manche (3 balles de set consécutives galvaudées) que dans le set décisif, elle semblait avoir le match en main avant de s'étioler.
En panne de résultats depuis plusieurs semaines, la Danoise avait peut-être besoin d'un tel duel pour retrouver la confiance. On rappellera, en effet, qu'elle a besoin de toute sa hargne en Turquie si elle veut conserver sa première place mondiale et s'offrir enfin un titre majeur.
L'autre bonne nouvelle du jour pour Wozniacki est venue de la défaite de Maria Sharapova (no 2). En lice pour lui ravir la place de no 1, la Russe s'est inclinée dans le premier match du Groupe blanc, battue par l'Australienne Samantha Stosur (no 7). La gagnante du dernier US Open s'est imposée 6-1 7-5.
Dans le Groupe rouge, Petra Kvitova (no 3) a tenu son rang. La Tchèque s'est imposée 6-2 6-4 face à la Russe Vera Zvonareva (no 6), après 1h25 de jeu. Comme souvent, la gauchère tchèque a quasiement tout fait dans la rencontre, alternant points gagnants (24) et fautes directes (24).
La lauréate de Wimbledon n'a connu qu'une seule petite alerte en fin de seconde manche, lorsque son adversaire recollait de 4-1 à 4-4. Mais Zvonareva lui facilitait alors la tâche, concédant le break décisif sur quatre fautes directes.
En s'imposant, Kvitova a aussi préservé son invincibilité en indoor cette année. Avant le Masters, elle a remporté des titres en début d'année à Paris, puis à Linz (Aut) il y a dix jours.

ATS