Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Les exportations de matériel de guerre continuent de bien marcher. De janvier à septembre, la Suisse a vendu des armes pour un total de 570,7 millions de francs, bien plus que les 493,3 millions durant la même période en 2011. L'an dernier, un record avait été franchi avec 872,7 millions sur douze mois.

Les Emirats arabes unis continuent d'occuper une large partie des achats avec 132,4 millions. Cette somme, notamment liée à la vente de Pilatus, était déjà atteinte lors de la précédente statistique trimestrielle publiée en août.

Ces livraisons d'avions avaient été temporairement suspendues cet été après les remous suscités par l'affaire des grenades vendues à Abou Dhabi et qui ont fini en Syrie via la Jordanie. La polémique a fait grand bruit et, malgré le tour de vis décidé par le Conseil fédéral, la commission de gestion du National entend poursuivre son enquête.

Allemagne en tête

Selon les chiffres rendus publics jeudi par l'Administration fédérale des douanes, dix autres pays destinataires ont acheté du matériel de guerre pour plus de 10 millions. L'Allemagne arrive toujours en tête avec 208,1 millions. On retrouve également dans ce groupe la France, l'Italie, le Royaume-Uni, la Norvège, l'Espagne, la Roumanie et les Etats-Unis.

Pays sensibles, l'Inde a passé des commandes pour 17,5 millions et l'Arabie Saoudite pour 17,3 millions. Dans le reste du Proche et Moyen-Orient, la Suisse a également vendu du matériel de guerre à la Jordanie, au Qatar, au Bahreïn, à Oman et au Koweït ainsi qu'au Pakistan, chaque fois pour des sommes inférieures à un million.

L'Egypte et Israël ne figurent pas dans la liste des destinataires contrairement à l'année dernière.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS