Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Le procès de Friedrich Tinner et de ses deux fils aura lieu le 24 septembre à Bellinzone. Prévu initialement en mai, il avait été reporté à une date ultérieure. Friedrich Tinner et ses deux fils sont accusés de violations de la loi fédérale sur le matériel de guerre (LFMG).

L'un des fils répond aussi de faux dans les titres. Le procès devrait se dérouler selon le mode simplifié prévu par la nouvelle procédure pénale fédérale. La première étape a déjà été franchie puisque les accusés ont reconnu les faits qui leur sont reprochés et ont passé un accord avec le Ministère public de la Confédération (MPC) concernant la mesure de la peine encourue.

A moins que le TPF ne se rallie pas au choix de cette procédure simplifiée, de nombreux aspects de l'affaire Tinner resteront dans l'ombre, notamment en ce qui concerne les activités exactes des accusés, le rôle de la Suisse et des Etats-Unis.

Collaboration avec la CIA

Dans son rapport final, le juge d'instruction fédéral Andreas Müller avait reproché aux trois ingénieurs d'avoir travaillé pour le compte du réseau pakistanais d'Abdul Qader Khan, qui livrait de la technologie nucléaire à la Libye.

Par la suite, Friedrich, Urs et Marco Tinner auraient collaboré avec les services secrets américains et participé à la chute du réseau d'Abdul Qader Khan en 2004. L'avocat d'Urs Tinner avait confirmé en 2008 que la famille Tinner avait touché un million de dollars de la CIA.

Une année auparavant, le Conseil fédéral avait décidé de céder à la pression de Washington et de détruire "pour des raisons de sécurité" les plans d'armes nucléaires versés au dossier. L'affaire avait ensuite pris une tournure rocambolesque lorsque des copies de ces documents avaient atterri dans les archives du MPC.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS