Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Grenoble - L'équipe de Suisse arrivera en pleine forme pour l'Arosa Challenge qu'elle disputera ce week-end à Herisau. Ce n'est en effet pas son match de préparation face à la France, remporté sans panache 1-2, qui lui pèsera dans les jambes.
Si les Français voulaient faire oublier la claque enregistrée en Ajoie il y a un an et un jour (10-1), c'est chose faite. Toujours aussi limités techniquement, les joueurs de Dave Henderson ont proposé un tout autre niveau d'engagement. Une erreur de leur portier Fabrice Lhenry leur a été fatale juste après la mi-match. La phalange de Sean Simpson, elle, devra montrer autre chose vendredi (Danemark) et samedi (Slovaquie ou Biélorussie) si elle entend remporter "son" tournoi appenzellois.
Ce sont les "Bleus" qui ont été dangereux en premier. Teddy Da Costa (7e) s'est d'abord défait de Mathias Seger avec une facilité déconcertante avant de tirer au-dessus. Les Français ont ensuite eu deux occasions de prendre les devants en supériorité numérique, mais le "box-play" helvétique a parfaitement géré la situation. De retour de pénalité, le capitaine Seger a failli trouver le fond du filet (16e) sur la seule véritable occasion suisse.
Revenus avec des meilleures intentions, les joueurs à croix blanche ont enfin montré quelque chose de consistant, mais ils ont manqué plusieurs occasions. Il a donc fallu une erreur de Lhenry pour que la Suisse parvienne enfin à passer l'épaule. Sorti de manière hasardeuse, la gardien de Rouen a égaré la rondelle devant Thibaut Monnet. Ce dernier n'avait plus qu'à offrir l'ouverture du score à Patrik Bärtschi (31e). La porte était ouverte et Steve Hirschi s'y est engouffré avec délice. Sur un tir d'Eric-Ray Blum qui est allé frapper la bande derrière le but, le défenseur de Lugano a parfaitement ajusté son envoi (36e/0-2).
La Suisse a finalement pu tirer un grand coup de chapeau à Daniel Manzato. Guère dérangé en début de partie, le cerbère des Rapperswil-Jona Lakers a été décisif lorsque la France s'est remise à y croire à la suite de la réduction du score de Jérémie Romand (50e). Stéphane Da Costa a échoué devant le Vaudois (52e), tout comme Laurent Gras parti seul (58e). Hnat Domenichelli, peu à l'aise en phase offensive, s'est quant à lui signalé... en sauvant son camp à six minutes de la sirène.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS