Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Football - Andrea Masiello, un défenseur d'Atalanta, et 19 autres personnes ont été arrêtés lundi dans le cadre d'une enquête sur les matches truqués diligentée par le parquet de Bari.
Cinq rencontres du club de la ville, disputées lors de la saison 2010/2011, sont passées au crible. "Pour Bari-Lecce du 15 mai 2011 (0-2), nous avons obtenu des preuves lors de notre investigation que des promesses (faites avant le match) ont été transformées en argent à la fin de la partie", affirme le procureur de Bari Antonio Laudati.
Neuf anciens joueurs de Bari, dont Masiello, font également l'objet d'une enquête judiciaire tout comme les matches Bari-Genoa (3-0 le 2 mai), Udinese-Bari (3-3 le 9 mai) et Bologne-Bari de la dernière journée de la saison (0-4). Bari, dernier, était déjà condamné à la relégation avant d'affronter Lecce et Bologne qui, eux, sont restés parmi l'élite.
Outre Masiello, le parquet de Bari s'intéresse aussi à Daniele Portanova, Alessandro Parisi, Simone Bentivolgio, Marco Rossi, Abdelkader Ghezzal (Levante/Esp), Marco Esposito, Antonio Bellavista et Nicola Belmonte. Rossi, qui porte le maillot de Cesena, a avoué aux enquêteurs avoir été approché par des supporters ultras qui lui demandaient de perdre les matches contre Cesena et la Sampdoria parce qu'ils avaient parié sur la défaite de Bari, alors déjà condamné à la relégation.
Le scandale du Calcioscommesse secoue l'Italie depuis la saison dernière. L'ex-capitaine de l'Atalanta Bergame, Cristiano Doni, a été suspendu trois ans et a avoué son implication. Le club a été sanctionné de six points au classement.

ATS