La deuxième édition des Rencontres du 7e Art se tiendra du 7 au 10 mars à Lausanne. Vincent Perez a sélectionné une trentaine de films sous la thématique "au-delà des limites". Matt Dillon, Joel Coen, Agnès Jaoui et Jean-Jacques Annaud seront présents.

Voir ou revoir sur grand écran des chefs-d'oeuvre de l'histoire du 7e art et rencontrer des réalisateurs et des acteurs: ces Rencontres sans compétition visent à transmettre la passion du cinéma. Elles ont vu le jour à l'initiative du Lausannois Vincent Perez, qui a notamment joué dans "La reine Margot" ou "Cyrano de Bergerac", un film d'ailleurs à l'affiche de cette deuxième édition.

Pourquoi le thème "au-delà des limites" ? "Il englobe tellement de possibilités de cinéma et il nous permet de montrer des films qui ont transformé le septième art", a expliqué mercredi Vincent Perez qui espère attirer dans les salles un public qui n'y va plus guère.

Conventions sociales

Au menu: des oeuvres qui transcendent les conventions sociales comme "Orange mécanique" de Stanley Kubrick (1971), "Belle de jour" de Luis Buñuel (1967), "L'Empire des sens" de Nagisa Oshima (1976) ou "Les Valseuses" de Bertrand Blier (1974). "Est-ce qu'aujourd'hui on produirait encore des films comme ça", s'est demandé Vincent Perez.

Cette deuxième édition des Rencontres 7e Art Lausanne explore aussi la folie dans la création du chef-d'oeuvre avec "Apocalypse Now" de Francis Ford Coppola ou "Fitzcarraldo" de Werner Herzog. Elle s'intéresse au dépassement des limites, que ce soit dans la vitesse - "Le Mans" avec Steve Mc Queen - ou de la technique, avec "Blanche Neige et les sept nains", premier film d'animation sonore en couleur.

Eclectisme

Cette programmation très éclectique s'ouvrira avec "The Ballad of Buster Scruggs", un film à sketchs des frères Coen sur le western, réalisé pour Netflix et "que personne n'a vu sur grand écran en Suisse", a annoncé Vincent Perez. La soirée d'ouverture se tiendra en présence de Joel Coen et du conseiller fédéral Alain Berset.

Les invités du festival présenteront un ou plusieurs de leurs films et participeront à des rencontres - souvent à l'ECAL - ouvertes aux étudiants et au public. Outre Jean-Jacques Annaud ("Le nom de la rose") et Agnès Jaoui ("Le goût des autres"), Jean-Paul Rappeneau, Andreï Zviaguintsev, Abd Al Malik, Jeremy Thomas et Paul Auster - pour son travail de scénariste et de réalisateur - seront à Lausanne.

Plus de spectateurs

Matt Dillon, en clôture, montrera "Rusty James" de Francis Ford Coppola. L'an dernier, la manifestation avait attiré près de 8000 spectateurs. Les organisateurs en espèrent davantage pour cette deuxième édition.

Le budget n'est pas divulgué. Il est "un peu moins élevé" que l'an dernier car il y a une journée de moins, a expliqué Thierry Hatier, directeur général.

Lausanne soutient l'événement à hauteur de 70'000 francs en raison du rayonnement international qu'il offre à la ville. Cette année, la manifestation s'ancre un peu plus au centre-ville avec l'ouverture d'un espace au Flon voué à la billetterie et aux rencontres.

Mots clés

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.