Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

Maudet serein après la fin de son audition au Ministère public

Le Ministère public genevois a à nouveau entendu le conseiller d'Etat Pierre Maudet au sujet de son voyage controversé à Abu Dhabi (archives).

KEYSTONE/SALVATORE DI NOLFI

(sda-ats)

Le conseiller d'Etat Pierre Maudet a à nouveau été entendu par le Ministère public genevois sur son voyage controversé à Abu Dhabi. Après cette audition vendredi "dans une ambiance sereine", il accédera au dossier lundi. L'ex-président François Longchamp a témoigné.

"Le travail de défense, mais aussi de réhabilitation totale de Monsieur Maudet, pourra désormais se déployer sans réserve", ont affirmé à Keystone-ATS les avocats de celui-ci, Grégoire Mangeat et Fanny Margairaz, dans une déclaration. Après de premières interrogations il y a trois semaines, le conseiller d'Etat a désormais répondu à l'ensemble des questions du Ministère public.

Lors de cette audition pendant deux heures dans la matinée, son ancien chef de cabinet a également été à nouveau entendu. Fait nouveau, l'ancien président du gouvernement François Longchamp a témoigné dans l'après-midi, pendant deux heures là aussi. Selon Me Mangeat et Me Margairaz qui lui attribuent ces déclarations, il a souligné que "Pierre Maudet a fait des sacrifices personnels dont peu de gens ont conscience de l'ampleur".

Climat politique affecté

Le conseiller d'Etat est soupçonné d'acceptation d'un avantage. La procédure est dirigée par le premier procureur Stéphane Grodecki, assisté du procureur général de Genève Olivier Jornot et du premier procureur Yves Bertossa.

Cette affaire fait grand bruit, parce que c'est la première fois à Genève qu'un conseiller d'Etat en fonction est poursuivi par la justice. Et le mois dernier, à la demande du Ministère public, le Grand Conseil avait voté la levée de l'immunité du magistrat, étape obligatoire pour qu'il puisse être entendu en tant que prévenu par le Parquet.

Ce voyage de Pierre Maudet à Abu Dhabi empoisonne la vie politique genevoise depuis plusieurs semaines. Le conseiller d'Etat a perdu certaines de ses prérogatives le temps de la procédure judiciaire. Il a notamment cédé sa fonction de président du gouvernement à son collègue Antonio Hodgers et la tutelle de la police lui a été retirée.

Confessions tardives

Pierre Maudet avait confessé publiquement, sur la chaîne de télévision locale Léman Bleu, avoir caché une partie de la vérité au sujet de son voyage dans les Emirats, notamment concernant le financement de ce séjour et sur sa nature. Au début, il avait affirmé que cette escapade était privée.

Il s'est finalement avéré que Pierre Maudet avait été invité, en sa qualité de conseiller d'Etat, par le prince héritier Mohammed bin Zayed Al Nahyan pour assister à un grand prix de Formule 1 avec sa famille et son ancien chef de cabinet. Le cheikh émirati avait réglé la facture de plusieurs dizaines de milliers de francs.

La justice enquête aussi sur les liens de Pierre Maudet avec certains acteurs du milieu immobilier genevois. Des personnes et des sociétés de ce secteur, en contact régulier avec le magistrat, avaient en effet pris une part active à la mise sur pied de ce voyage à Abu Dhabi, selon le Ministère public.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.