Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Depuis deux mois et demi, Max la cigogne profite du climat plus doux de l'Espagne. Elle séjourne depuis deux semaines au bord de la rivière, Manzanarès, dans le parc régional del Sureste, à 10 km au sud-est du centre de Madrid.

Elle revient en revanche dans le quartier madrilène de Vallecas pour dormir, indique jeudi sur son site Internet le Musée d'histoire naturelle de Fribourg (MHN) qui suit le volatile grâce à une balise.

Le MHN a même localisé, grâce à Google Street View, l'immeuble où elle revient fréquemment: il y a un cabinet vétérinaire et un magasin d'informatique.

Max a quitté début septembre ses quartiers de Tüfingen (D), non loin du lac de Constance. Mi-septembre, elle poursuivait sa migration automnale en Espagne.

Nouvelle balise

Fin août, le volatile a été muni d'un nouvel émetteur. Depuis le printemps, il n'était plus possible de le localiser parce que l'antenne de sa balise, courbée et abîmée, s'était finalement cassée.

Max est née en 1999 à Avenches (VD), où elle a été équipée d'une balise Argos alors qu'elle était encore au nid. Depuis 2002, elle prend ses quartiers d'été en Allemagne, au nord du lac de Constance, au parc "Affenberg" ou à Tüfingen. Après avoir passé ses huit premiers hivers au Maroc, Max a opté pour l'Espagne où elle hiverne depuis 2007.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS